Le rythme de sommeil chez les nouveaux-nés

Lorsqu’on est jeune parent, ou qu’on attend son premier enfant, il n’est pas rare d’entendre que “vous ne dormirez plus jamais”. Si cette perspective est (un peu) excessive, c’est malheureusement ce qui risque de vous arriver pendant les premiers mois de vie commune avec un nouveau-né. En effet, avant qu’ils ne produisent des hormones du sommeil et que leurs cycles soient prévisibles, les horaires de sommeil des nouveaux-nés sont aléatoires, ils mangent à la demande, et sont de véritables machines à remplir les couches. 


En résumé, votre emploi du temps est calé sur le leur et non l’inverse ! Toutefois, il est possible d’aider les nouveau-nés à établir leur rythme circadien en définissant des périodes flexibles* pour répondre aux besoins de votre nouveau-né sans avoir l'impression d'être soumis à un son rythme de ministre. 

*À cet âge, rien n’est une science exacte et il ne faut pas être trop rigide en matière d'horaires.

Dans cet article, nous allons aborder :

  • Le rythme du sommeil des nouveaux-nés
  • L’importance des siestes chez les nourrissons 

I. Le rythme du sommeil des nouveaux-nés

On distingue généralement 3 périodes de sommeil durant les 6 premiers mois : 

1. Le sommeil lors des premières semaines : Plusieurs mots décrivent parfaitement le rythme du sommeil des nouveaux-nés lors des premières semaines : erratique, imprévisible, capricieux, irrégulier… mais on parle en réalité d’un rythme “ultradien”.

En pratique, durant cette phase, votre bébé dort jusqu’à 20 heures par jour, par périodes de 3 ou 4 heures entrecoupées de tétées ou biberons. Ces phases d’éveils sont alors courtes et fréquentes, et ne suivent pas encore le cycle des adultes. 

2. Avant 2 mois : Les cycles de sommeil sont particulièrement courts, environ 50 minutes, ce qui fait de ces quelques semaines une période particulièrement agitée.

3. De 2 à 6 mois : Ces cycles s'allongent naturellement lors de la croissance de votre bébé. À partir de 2 mois, les cycles du sommeil commencent donc à s’allonger, bien qu’ils restent relativement courts (environ 1 heure) et soient entrecoupés de courtes périodes d'éveil. Les premières nuits complètes se mettent en général en place après la régression des 4 mois.

Attention, tous les bébés sont différents et nombreux facteurs peuvent impacter ces étapes ou perturber le sommeil de vos enfants (bruits, chaleur…). De manière générale, il est donc conseillé d’aider les enfants à construire progressivement leur rythme de sommeil en travaillant avec eux pour définir une routine adaptée. 

 

II. L’importance des siestes chez les nourrissons

Les enfants dorment jusqu’à 20 heures par jour durant leurs premières semaines. Les siestes sont donc nécessaires pour compléter les nuits des tout-petits. C’est d’autant plus vrai que les nouveau-nés sont très facilement surstimulés et montrent rapidement des signes de fatigue après une courte période d'éveil. En général, de la naissance à 6 mois, trois siestes sont nécessaires : une en fin de matinée et deux dans l'après-midi.

Par ailleurs, la sieste est un moment de détente à ne pas négliger, car une fatigue excessive due à un temps d'éveil trop long ou à un sommeil insuffisant pendant la journée peut avoir un impact négatif sur le sommeil !

Envie d’en savoir plus ? Découvrez aussi nos 7 astuces pour aider bébé à bien dormir

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.