7 astuces pour aider bébé à bien dormir

Encore une nuit galère, rythmée par des biberons et des réveils à pas d’heure ? Pas de panique, la plupart des parents passent par là ! Nous avons donc rassemblé pour vous quelques conseils utiles pour faciliter le coucher de vos bébés.

 

1. Instaurez une routine pour préparer votre enfant à dormir 

Les nouveau-nés dorment jusqu’à 17 heures par jour, mais souvent par tranches de quelques heures seulement. En mettant en place une routine, vos enfants vont progressivement comprendre les signes indiquant qu’il est bientôt l’heure de dormir ce qui favorise le développement d’un rythme de sommeil plus régulier.

Toutefois, une question subsiste : Comment mettre en place un super rituel de sommeil pour son bébé ? 

Une bonne routine consiste à réduire les stimuli environ 30 minutes avant l’heure du coucher en baissant la lumière, et en évitant les bruits trop forts ou toutes les choses qui pourraient exciter votre bébé (pas de chatouilles par exemple). Il est également important d’y ajouter un moment doux, afin de l’apaiser et de créer des liens, comme la lecture d’une jolie histoire, un petit massage ou une petite chanson douce. 

L'ordre vous appartient, mais un exemple de routine classique est celui des “4B : bath, book, bed, bottle” (en VO) : 

  • un bain apaisant (bath)
  • une histoire (book) 
  • une dernière tétée (bottle) 
  • avant d’aller au lit (bed). 

Toutefois, pensez à prendre en compte les préférences de votre bébé : que votre enfant soit un couche-tard ou un lève-tôt, il est fondamental de bien adapter la routine de sommeil à ses besoins et ses spécificités. 

Une fois que vous avez la routine parfaite (bravo), la clef est dans la régularité : répétez-la tous les soirs pour que votre enfant ait le temps de s’y habituer. 

 

2. Ne sautez pas les siestes et ne les couchez pas trop tard.

Bien que ça puisse sembler contre intuitif avec notre rythme d’adulte, un enfant bien reposé dormira mieux qu’un enfant trop fatigué. En effet, sauter une sieste ou garder son bébé éveillé trop longtemps dans l’espoir qu’il dorme plus la nuit ne fonctionne pas, bien au contraire ! 

En anticipant les signes indicateurs de la fatigue, vous pouvez vous assurer que le taux de mélatonine (hormone du sommeil) de votre enfant est élevé. C'est-à-dire que son corps est dans de bonnes dispositions pour s'endormir. A l’inverse, si vous attendez trop longtemps, ce taux va non seulement baisser, mais son cerveau commencera en plus à libérer des hormones d'éveil (par exemple de l'adrénaline) et de stress (les mêmes qui les poussent à pleurer lorsqu’ils ont faim). Il aura alors du mal à s'endormir et à rester endormi.

Une bonne technique pour ne pas dépasser ces heures clef est - là encore - de mettre en place une routine régulière. Veillez à respecter, autant que faire se peut, un rythme régulier pour les heures de repas, les siestes et l’heure du coucher afin de ne pas perturber les habitudes de votre enfant. En plus, cette régularité simplifiera également votre vie et votre emploi du temps !

 

3. Évitez la confusion entre l’heure de manger et celle de dormir.

Les nouveaux-nés s'endorment tout le temps en mangeant (et c’est très bien !) mais si votre enfant s’assoupit souvent pendant une tétée ou un biberon, il pourrait finir par penser qu’il a besoin de manger pour s’endormir. 

Afin d’éviter ce problème, avancez progressivement l’heure du repas lorsque vos enfants grandissent afin qu’ils puissent finir tranquillement de se nourrir avant d’enchaîner avec une nuit de sommeil.

 

4. Faites en sorte que votre bébé s’endorme dans son berceau.

Les bébés sont comme les adultes : si vous les changez d’environnement au cours de la nuit alors qu’ils dorment déjà et qu’ils se réveillent au milieu de la nuit (ce qui est très probable), ils ne reconnaîtront pas leur environnement et auront besoin de votre aide pour se rendormir. 

Essayez donc de coucher votre bébé lorsqu’il est somnolent, mais encore éveillé, dans son berceau autant que faire se peut. Cela les aidera à associer le lit au processus d'endormissement et à s’endormir seul dans un environnement stable et rassurant

 

5. Maintenez la chambre à la bonne température.

Nous dormons tous mieux dans une pièce plutôt fraîche, y compris les bébés. Essayez de maintenir la température de la chambre de vos enfants entre 18°C et 21°C. 

Pensez également à adapter ses tenues de nuit à la température, tous les pyjamas ne sont pas adaptés selon en plein hiver ou au milieu de l’été ! 

 

6. Anticipez les petits couacs nocturnes.  

Rien de plus désagréable que de chercher une tétine dans le noir, d’allumer la lumière à 4h du matin et de se retrouver dans une situation de stress au milieu de sa nuit.

Pour éviter cette situation : pensez à préparer des changes à l’avance pour gagner du temps en cas de problème pendant la nuit, cela évitera de réveiller votre enfant trop longtemps et de l’exposer à la lumière le temps de chercher de quoi le changer.

 

7. Faites-vous confiance sans culpabiliser.

Rappelez-vous qu’il n'est pas rare que le sommeil des enfants régresse, c'est-à-dire qu’il soit moins régulier pendant quelque temps (par exemple vers 4 mois). Ces régressions sont normales et très souvent temporaires. Elles peuvent résulter d’une multitude de facteurs : une petite maladie, une poussée de croissance ou des dents, voire même être une conséquence indirecte de l’acquisition de nouvelles compétences (par exemple : marcher car cette activité entraîne une modification du rythme de l’enfant).

Enfin, essayez de rester zen et de vous faire confiance. Écouter votre meilleure amie, votre cousine ou un voisin raconter comment leurs bébés faisaient leurs nuits à deux mois ne vous aidera pas vraiment. Alors pas de panique : trouver le bon rythme demandera un peu d'observation, pas mal d'essais et d'erreurs et beaucoup de souplesse !

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.